Accueil | Migraine et pathologies neuro-vasculaires de l.




Les angiomes ou anomalies vasculaires comprennent essentiellement les hémangiomes du nourrisson et les malformations vasculaires : malformations des vaisseaux ...

Les vertus anti-déprime du rire semblent être une évidence. Aujourd'hui, l'humour est d'ailleurs utilisé dans de nombreuses situations. Il peut ainsi devenir une aide précieuse, à l'hôpital notamment. On peut citer notamment l'initiative du Dr Caroline Simonds, qui a fondé l'association " Le Rire Médecin ". Une compagnie de Clowns se rend ainsi dans les services de pédiatrie des hôpitaux, afin de dédramatiser le séjour, et offrir un peu de rêve et de fantaisie aux enfants. Chaque année, plus de 35 000 bambins oublient ainsi leur maladie. D'autres associations, tel que Zygomatic  ; proposent des spectacles à l'hôpital pour amuser les enfants… et les parents !

Alors que les scientifiques pensaient que les maladies cardiovasculaires Ă©taient principalement la consĂ©quence de l'âge, l' Ă©tude de Framingham qui a dĂ©butĂ© depuis 1948, montre l'importance d'autres facteurs de risque [ 6 ]  : le tabac, le diabète, l'hypertension artĂ©rielle, un rĂ©gime alimentaire riche en cholestĂ©rol (cette Ă©tude suggère en 1961 [ 7 ] le rĂ´le du LDL ). En 1976 est Ă©laborĂ© Ă  partir de cette Ă©tude un « score de risques Â» (amĂ©liorĂ© en 1998) permettant de dĂ©tecter les personnes les plus susceptibles de dĂ©clencher une maladie cardio-vasculaire en fonction de ces diffĂ©rents Ă©lĂ©ments [ 8 ] .

Tags: rencontres, vasculaires, du, val, d'or,

Foto:

rencontres vasculaires du val d'orrencontres vasculaires du val d'or

Video:

Search
Menu:

Alors que les scientifiques pensaient que les maladies cardiovasculaires Ă©taient principalement la consĂ©quence de l'âge, l' Ă©tude de Framingham qui a dĂ©butĂ© depuis 1948, montre l'importance d'autres facteurs de risque [ 6 ]  : le tabac, le diabète, l'hypertension artĂ©rielle, un rĂ©gime alimentaire riche en cholestĂ©rol (cette Ă©tude suggère en 1961 [ 7 ] le rĂ´le du LDL ). En 1976 est Ă©laborĂ© Ă  partir de cette Ă©tude un « score de risques Â» (amĂ©liorĂ© en 1998) permettant de dĂ©tecter les personnes les plus susceptibles de dĂ©clencher une maladie cardio-vasculaire en fonction de ces diffĂ©rents Ă©lĂ©ments [ 8 ] .