La Voix du Nord Wikipédia




♥ Vendredi  14 juin à 20h00 à Lausanne à la salle du Cazard , Rue du Marché 15, parking à la Riponne.
- Télécharger gratuitement l'information en cliquant ici...
- Informations et inscription obligatoire auprès de Moniq par ici...

La Voix du Nord publie en 1950 le supplément La Voix des Ondes avec les programmes complets des émissions de radio et de télévision . Le quotidien participe en 1955 à la création de la course cycliste Les Quatre Jours de Dunkerque . En 1955, on assiste au lancement du cirque de La Voix du Nord , et en 1961 , première tournée des plages à laquelle participe, dès 1963 , un car-podium. En 1960, le journal acquiert son concurrent sur le littoral, Le Nouveau Nord maritime .

Dans cette chanson, Cheb Azzedine Ă©voquait la difficultĂ© des jeunes hommes Ă  se marier, faute de moyens matĂ©riels. D’oĂą le refrain : « Sawrda ma hadrouch » (il n’y pas d’argent). « Ya loumima », en 2010, rencontre Ă©galement une grande audience auprès d’un public, happĂ© par le style d’Azzeddine. Autant que « bkit m’a bslama » (j’ai dit au revoir Ă  ma mère). « Je vais continuer Ă  chanter pour ma mère jusqu’à ma mort », disait-il souvent.

Le Groupe Hôtels Maurice Hurand soutient La Voix de l’Enfant depuis septembre 2011 en s’engageant à reverser sur tout séjour 1€ de la facture du client avec son accord. Un engagement au quotidien, concret, simple et solidaire !

La médiumnité nous apprend à être un lien entre le monde spirituel et le monde physique, à développer notre intuition, à écouter et respecter notre âme.

Merci et un tout grand coup de chapeau Ă  Anne Pirson et son camĂ©ramen d’avoir en si peu de temps, bien senti qui est Carine, et l’esprit de notre lieu…

Tags: il, rencontre, la, voix, de, ea, sport,

Foto:

il rencontre la voix de ea sportil rencontre la voix de ea sport

Video:

Search
Menu:

Dans cette chanson, Cheb Azzedine Ă©voquait la difficultĂ© des jeunes hommes Ă  se marier, faute de moyens matĂ©riels. D’oĂą le refrain : « Sawrda ma hadrouch » (il n’y pas d’argent). « Ya loumima », en 2010, rencontre Ă©galement une grande audience auprès d’un public, happĂ© par le style d’Azzeddine. Autant que « bkit m’a bslama » (j’ai dit au revoir Ă  ma mère). « Je vais continuer Ă  chanter pour ma mère jusqu’à ma mort », disait-il souvent.